Accès Direct  Accès Direct  


 

Budget participatif

Pour la troisième année consécutive, la Ville lance son budget participatif. Tous les Marcquois de plus de 8 ans sont invités à déposer leurs idées, leurs projets sur une plateforme en ligne jusqu’au 11 juillet.

Cette année encore, la Ville met à disposition une enveloppe de 100 000 euros pour réaliser les projets lauréats.

Cette troisième édition est, à nouveau, une formidable occasion de faire participer davantage les habitants aux décisions de la commune.

C’est le moyen de promouvoir les projets et les idées concrètes d’habitants ou de collectifs au service de leur ville, et des autres.

En plus de répondre à des besoins ou des envies des habitants, le budget participatif permet de laisser place à une citoyenneté « active », ou les habitants sont invités à se saisir d’idées, à les développer, les partager et ainsi à proposer des changements dans leur environnement, mais surtout à se réapproprier leur ville.

 

Déconfinement : les masques tombent !

Les élections départementales et régionales sont, comme toutes élections, des moments importants de notre démocratie.

Aussi, c’est avec une certaine consternation, mais au fond sans réelle surprise, que nous avons appris qu’un membre de la liste Une nouvelle énergie pour Marcq est candidat aux élections départementales sur le ticket du Rassemblement National (ex-Front National).

La frontière entre républicains et extrêmes semble bien ténue et il est de notre devoir à tous de nous mobiliser lors de ces élections pour faire battre les extrêmes.

 

Architecture et Urbanisme : préserver l’histoire de notre ville.

Créer de nouveaux espaces, rénover nos quartiers, embellir nos parcs … sont les gestes d'une même démarche qui conduisent à faire de notre cité, une ville où il fait bon de vivre.

A Marcq-en-Barœul, sous l’impulsion de nos maires, notre ville n’a pas été comme certains veulent le faire croire bétonnée, elle s’est embelli et enrichie tout en préservant son patrimoine architectural et ses maisons ou immeubles remarquables.

Certes et à contrario d’autres villes ayant un passé architectural plus ancien comme Vienne dans l’Isère, notre ville ne possède pas de vestiges de l’époque gallo-romaine bien qu’elle fut colonisée après la conquête romaine de Jules César.

Immeubles classés et monuments historiques constituent non seulement le patrimoine d’une ville mais aussi son histoire.  Dès lors, il suffit de flâner dans nos rues, de s’arrêter et d’observer pour découvrir l’évolution de notre habitat et de notre patrimoine architectural.

Dans notre ville, la tour clocher de l’église St Vincent, la Chapelle octogonale du Lazaro et la maison Art-Déco Jules Notelaers, 21 avenue Foch, réalisée en 1933 par l'architecte belge R. Vandenheede, sont à l’inventaire des monuments historiques.

De nos anciennes censes à l’architecture  typique des fermes closes du pays de Ferrain  (*) que l’on peut rencontrer dans le quartier des « Belles terres » à notre tout nouveau Ponts des Arts, chaque marcquois peut parcourir  l’histoire et l’évolution de notre ville à travers ses bâtiments, maisons, hôtels particuliers… Maisons de style balnéaire rue de l’abbé Bonpain, Hôtel particulier de style néoclassique ou maison d’inspiration outre-manche avenue de la République, quelque soit le style architectural, Art nouveau, Néo-gothique ou encore Art déco,  chacune de nos rues raconte l’histoire de l’évolution de notre ville, de son habitat mais aussi de ses habitants.

Hier, la Corderie (médiathèque), le théâtre de la Rianderie (ancienne ferme), la Forge (Librairie), aujourd’hui l’école Saint Joseph (Jardin Minorelle), demain l’imprimerie Bailly (futur restaurant gastronomique) notre municipalité a fait le choix de préserver notre patrimoine en donnant une nouvelle vie aux bâtiments qui font l’histoire de notre ville et de ses habitants.

(*) Le Pays de Ferrain était un des anciens quartiers de la Châtellerie de Lille dont le chef-lieu était Comines.

                                                        

Servir l’avenir : un an d’action au service des Marcquois

Le 26 mai 2020, le Conseil municipal était réuni pour sa séance d’installation. Notre Maire, Bernard GÉRARD, était réélu et le moment était venu pour le groupe majoritaire de poursuivre le travail engagé depuis plusieurs années.

Nous aurons l’occasion de revenir vers vous, dans quelques semaines, pour expliquer en détail notre action au quotidien depuis un an, pour les Marcquoises et les Marcquois.

Une année marquée par une crise sanitaire sans précédent.

Une épreuve contre laquelle nous avons tous dû faire face, avec résilience et courage.

Nous souhaitons ici, un an après, réaffirmer nos engagements auprès de vous.

Avec notre équipe, riche de son expérience, de ses diverses sensibilités, nous nous efforçons chaque jour, de faire de notre ville, Marcq-en-Barœul, une référence sur la Métropole et qui rayonne dans toute la Région.

Faire de Marcq un poumon vert, renforcer la sécurité, poursuivre les grands projets culturels, sports et éducatifs tout en maintenant la baisse des impôts locaux ne sont pas des vains mots.

Marcq-en-Barœul est aussi une ville solidaire, qui sait tendre la main à toutes les générations, une ville où chacun à sa place et qui protège les plus vulnérables.

Nous sommes donc engagés, depuis plus d’un an et pour les cinq années à venir, à poursuivre, avec vous, notre action pour une ville qui nous ressemble et qui nous rassemble.

Une ville de référence, rassurante, solidaire, fière de ce qu’elle est et résolument tournée vers l’avenir.

 

Louis RANDOUX, Conseiller municipal délégué
Avec Marc DELEURY, Conseiller municipal
pour le groupe majoritaire
(Les Républicains, LREM, UDI, Agir, MoDem, société civile)