Vous êtes ici

Rencontre avec deux futurs champions de gymnastique

Adrien Schoutheer  et Anthony Houzet, 17 et 20 ans, graines de champions et purs produits marcquois ont gagné la compétition inter régionale de gymnastique qui se déroulait à Grande Synthe fin mars.

C’est au gymnase René Liétard que la rencontre avec les deux gymnastes s’effectue, à l’occasion de leur entraînement hebdomadaire. La Renaissance, c’est une association incontournable dans le quartier du Pont, et ce ne sont pas les deux garçons qui nous diront le contraire. Cela fait plus de 10 ans (17 ans pour Anthony) qu’ils s’entraînent. Adrien, lui voulait faire du sport dès son plus jeune âge et c’était le seul club près de chez lui où il pouvait commencer dès l’âge de 4 ans. « J’ai bien aimé, et maintenant je suis toujours là ».  Attachés à la Renaissance, les deux jeunes préparent déjà leur compétition du week-end suivant.
 

Baby sportifs devenus compétiteurs

Les deux jeunes ont remporté en équipe (avec Stéphane Amon, le troisième équipier, absent pour  l’interview) le championnat inter-régional de gymnastique qui se déroulait à Grande Synthe et qui les qualifient pour les championnats de France.
Et la compétition ne leur fait pas peur. Anthony a commencé à 8 ans la compétition : sans pression, l’environnement ne lui fait pas peur. Adrien, lui a commencé à 6 ans et là aussi, pas de pression « c’était en équipe… si on se trompe à un moment, les autres peuvent rattraper ».


Une passion, et beaucoup de travail

La tête sur les épaules, Anthony souhaite continuer ses études dans le sport « en Staps par exemple » pour faire de sa passion son futur métier. Plus qu’une passion personnelle pour ce sport, c’est pour lui une histoire familiale : son papa était gymnaste et comme il le dit lui-même « j’ai pris la relève ».
Arrivé premier dans plusieurs compétitions, Anthony reste néanmoins réaliste « Mon objectif pour les championnats de France, c’est obtenir un maximum de points. Avoir 70 points ce sera déjà une compétition acquise pour moi ».
Et quand on leur demande si cela leur paraît compliqué de percer dans ce domaine, Anthony nous dit « Oui et non, parce que c’est du travail, du travail, du travail et c’est tout ». Et quand on voit leur expérience dans le domaine, on veut bien les croire.


L’entraînement

L’interview terminée, les garçons se changent pour leur entraînement aux agrées du mercredi. Les plus jeunes les regardent avec un profond respect. Le changement est flagrant. Les yeux écarquillés, les plus jeunes en oublient même de réaliser leur propre exercice. Tout en puissance et en technique, les deux jeunes évoluent avec brio. Adrien à la barre fixe, Anthony aux anneaux … toute la salle s’arrête pour les observer. Maxence Roels, le coach des deux jeunes, garde un œil bienveillant, surveillant le duo tout en apprenant les bases aux minimes qui marchent déjà dans les traces de leurs aînés.

-A +A