Vous êtes ici

La Gerlotte : espace multisensoriel innovant à Marcq

Un nouvel espace multisensoriel innovant pour adultes polyhandicapés vient d’être inauguré ce samedi 13 mai 2017 à la Gerlotte à Marcq-en-Baroeul, en présence de Bernard GÉRARD Député-Maire et Vice-président de la Gerlotte, et de Eric DURAND, Maire de Mouvaux et Président de la Gerlotte.

La Gerlotte, Maison d’accueil spécialisée, a été créée sous l’impulsion des familles de l’association la Vie Autrement et les élus des communes de Wasquehal, Marcq-en-Baroeul et Mouvaux. Située rue du Fort à Marcq-en-Baroeul, elle a ouvert ses portes en décembre 2010 pour accueillir 42 adultes polyhandicapés dépendants dans tous les actes de la vie quotidienne. Ces personnes présentent un handicap anténatal ou postnatal ou des séquelles consécutives à un accident voire une maladie évolutive.

 

Valoriser les capacités motrices et intellectuelles

La Sensoplace, nom imaginé et choisi par les adultes polyhandicapés de la Gerlotte, rassemble les dernières innovations technologiques permettant de laisser libre court aux 5 sens en valorisant les capacités motrices et intellectuelles.

Depuis 2014, des professionnels travaillent sur ce projet avec Hubert Lanthier, président de l’association HandiEspace (qui a collaboré à l’écriture du livre d’Elisabeth Bourgeois « Elle a ri », paru aux édition du Triomphe , qui évoque avec émotion l’autisme d’un enfant) et qui est spécialisé dans la conception d’espaces extérieurs et intérieurs pour personnes en situation de handicap. L’association a réalisé tous les espaces extérieurs de la Gerlotte dès son ouverture en 2010 (parcours de déambulation, jardins des odeurs et des couleurs, terrasse avec un bassin à poissons…). Le SIVOM a versé une subvention de 12 500 euros pour la mise en place de la Sensoplace.

 

Stimuler les personnes en situation de polyhandicap

La Sensoplace est un lieu où sont rassemblés 4 dispositifs : 

- L’orgue sensoriel, cette installation permet à la personne handicapée de créer et de développer une fibre artistique, de communiquer ses émotions, tout en revalorisant ses capacités et l’estime de soi.

- Les sols et parois interactifs, cette technologie projette un décor et une ambiance sur lequel la personne peut interagir. A titre d’exemple, la personne pourra jouer avec des poissons, parcourir la forêt. Ce dispositif permet de travailler l’amplitude des mouvements, les interactions avec l’environnement et donc de travailler le lien de cause à effet.

- Le plancher vibrant, ce matériel dit « vivant », se réchauffe au contact du corps. Le résidant peut s’appuyer et se mouvoir afin de se déplacer. Ce matériel conduit extrêmement bien le son, procurant une enveloppe vibrante et l’émergence de nouveaux ressentis.

- L’espace de stimulation basale, encadré par une psychomotricienne, constitue une alternative aux stimulations sensorimotrices à visées relaxantes.

 

-A +A