Vous êtes ici

La caméra-piéton en 2 questions

Depuis trois ans, les policiers municipaux marcquois sont équipées de caméras- piétons. Pionnière en la matière, la Ville a investi dans trois caméras qui se placent sur le torse et permettent, en cas d’altercation, de calmer les tensions et de sécuriser l’agent de police.

Comment ça marche ?

S’il y a une altercation, l’agent peut décider de déclencher la caméra et doit notifier à l’individu faisant l’objet d’un contrôle qu’il est filmé. Les images peuvent être visionnées par le chef de service. La destruction des images doit s’effectuer dans les 30 jours sauf en cas de réquisition pour une enquête judiciaire.

 

Ce que dit la loi ?

L’utilisation de ces caméras était laissée libre jusqu’à la parution du décret n° 2016-1861 du 23 décembre 2016. Celui-ci autorise les agents de la police municipale à procéder à un enregistrement audiovisuel de leurs interventions dans les conditions prévues à l’article L 241 -1 du code de la sécurité intérieure à titre expérimental jusqu’au 3 juin 2018.

 

-A +A