Accès Direct  Accès Direct  

entreprises pano

Economie & emploi



Quand le parc d’activités GO Marcq tournera à plein régime, il comptera 300 emplois. Dont la moitié créés sur place. Un chiffre confirmé par Grégoire D’Hondt, responsable du programme au sein de la société Polygone.

Après deux ans de travaux, la société a transformé 20 000 m2 de l’ancienne usine GV Goossens, rue du Général de Gaulle, en bâtiments lumineux, aux normes HQE, accueillant depuis juin dernier, une vingtaine d’entreprises du secteur tertiaire, dans des domaines variés : loisirs, imprimerie, communication, restauration, santé, services dédiés aux entreprises…

IMG 5958 IMG 5953 IMG 5972

Pourquoi cet engouement ?

Le positionnement géographique, à La Pilaterie, et à Marcq-en-Baroeul en particulier, inspire la confiance des investisseurs et des chefs d’entreprises. Grégoire D’Hondt analyse : « nous proposons un produit qui répond aux besoins des entreprises actuellement, avec des bâtiments agréables, adaptés à tous les secteurs d’activités comprenant des espaces verts et des services de proximité ».

Des entreprises heureuses d’être installées à Marcq

Stéphanie Bailleux est la gérante de MM Diffusion et partage totalement l’avis du responsable du programme. Implantée précédemment à Villeneuve d’Ascq, l’entreprise logeait dans un local trop petit qui nuisait à son développement.
« J’ai tout de suite été séduite par ce projet. Le bâtiment correspond à mes attentes et nos conditions de travail sont meilleures. Je suis d’autant plus ravie, comme nos clients, d’être sur Marcq-en-Baroeul, une ville renommée qui inspire la confiance et qui a une vraie politique tournée vers l’emploi. Sans parler du foncier qui est plus que raisonnable ». Installée depuis le mois de juin, Stéphanie Bailleux a depuis embauché un nouveau salarié.

La suite du programme

Après Polygone Park et Go Marcq, Polygone, société familiale de promotion et de construction spécialisée dans l’immobilier tertiaire qui compte une vingtaine de collaborateur, a encore un espace de 4 500 m2 à aménager en bureaux. Elle pourrait notamment y installer son siège.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris