Vous êtes ici

Circuit urbain N°3

-A +A

8, 10 et 12 rue Raymond Derain

Cet ensemble de maisons, érigé entre 1800 et 1890, est un témoignage unique des maisons d’artisans du XIXe siècle. Construites en briques, elles sont pourvues d’une base de grès, d’un pan de briques et d’une toiture en tuiles flamandes percée de lucarnes.

25 rue Raymond Derain

L’Espace Saint-Joseph est aujourd’hui un lieu culturel recevant des expositions. Mais, au XIXe siècle, il fut une école catholique réservée aux garçons, en atteste la niche abritant une statue du saint en façade. La partie gauche est dédiée au musée des Télécommunications et de la Radio depuis 2007.
 

26 rue Raymond Derain

Maison représentative d’un type d’architecture ayant donné son nom à un quartier de la ville. Le mur latéral est construit en appareil mixte, dit à « rouges-barres », c’est à dire en alternant deux ou trois rangs de briques rouges et un de pierres blanches.

Ancien pont du Bourg reliant la ville à Mons-en-Barœul, le pont du Risban était emprunté par les chariots ou les troupeaux. Il devint pont tournant au XIXe siècle, puis pont levis après sa destruction en 1918. Il est transformé en passerelle piétonnière avec la création du pont de l’avenue Foch.

Canalisée au XIXe siècle, la Marque contribua à l’essor des usines durant la Révolution Industrielle. Aujourd’hui vecteur de développement du tourisme, le chemin de halage (autrefois utilisé pour tracter les péniches) constitue une promenade agréable.

Pages