Accès Direct  Accès Direct  

pano actu 02 2018

L'actualité



Comme beaucoup de villes, Marcq-en-Baroeul a décidé d’installer des Boites à Livres *(BàL) dans des lieux judicieux = squares, places et lieux publics, ceci pour un meilleur partage de la culture et de la connaissance et pour amener les personnes à la lecture, en particulier les jeunes et vaincre l’illettrisme, tout en améliorant le cadre de vie en soutenant, la solidarité, l’écologie, l’économie.

Les boites à livres à Marcq-en-Baroeul

Billet dhumeur de MArc

      BilletdhumeurdeMarcboitealivres

 

A ce jour, il y a 9 BàL, fabriquées par les services techniques de la ville avec une conception des plus adaptée à l’usure du temps et aux intempéries pour un entretien minimum et peintes avec une couleur facilement identifiable.

Les livres sont à disposition =  on emprunte, on échange, on garde, on est libre, dans une convivialité de proximité.

C’est la dernière vie des livres ! Le fonctionnement des BàL est soutenu par des particuliers volontaires du quartier dans son voisinage : «   référent de boite ».Ceux-ci gardent un œil attentif sur elles ! Mais il faut aussi compter sur l’aide nécessaire et structurelle de la Médiathèque – à noter que le Bibliobus tient des permanences régulières dans leur proximité immédiate. On pourrait envisager des ajouts possibles, parfois nécessaires, par des livres déclassés mais intéressants, au lieu de les « pilonner ».

Pour assurer la pérennité du système, il faut une bonne tenue de ces BàL = leur propreté, le rejet de documents défraichis, souillés, les publicités, les publications inappropriées, les documents politiques ou de prosélytismes divers, les ouvrages contraires à la morale, aux bonnes mœurs sont bannis car les enfants sont aussi des acteurs. Les personnes qui s’occupent des BàL veillent à une présentation agréable des livres et ouvrages et préfèrent un rangement sur la tranche ; permettant une lecture et une prise plus faciles des titres et non empilés.

Pour éviter que les BàL soient la cible de « pilleurs », déjà repérés,(revente, récupération papier…) des campagnes de marquage par tampon peuvent être imaginées sur le verso de la couverture.

Les BàL restent donc dans l’optique de l’amélioration du cadre de vie, elles donnent ou redonnent le goût de la lecture à tous ; elles favorisent la culture et la convivialité de proximité et peuvent être un tremplin, entre autre, aux larges possibilités offertes par la Médiathèque de Marcq-en-Baroeul par exemple.

La dynamique doit être assurée, elle l’est déjà. Longue vie à cette initiative !!

Marc Damagnez  

Note : * Book Crossing à l’étranger.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris