Accès Direct  Accès Direct  

actu pano3

L'actualité



Semaine du handicap : la Ville de Marcq accompagne, soutient… c’est un véritable défi qui unit institutionnels – entreprises – associations – personnes handicapées.

Du 13 au 19 octobre, c’est la semaine du Handicap. On vous propose de faire un focus sur différentes actions menées par la Ville, le GEIQ Emploi et Handicap. Bien évidemment, toutes les actions ne sont pas recensées dans cet article. Le lecteur pourra se référer au magazine Images de Marcq de juin 2017 qui consacre son dossier à ce thème.

L’action de la Ville pour l’inclusion des personnes en situation de handicap

handicap idm 13 11 2017

Les groupements d’employeurs : une vraie utilité, notamment dans le domaine du handicap

Focus sur le GEIQ emploi et Handicap, une structure marcquoise qui facilite et optimise l’intégration des personnes handicapées dans l’entreprise.

A l’invitation de la Ville, des représentants de trois groupements d’employeurs ont démontré les atouts sociaux et économiques de leur association, le 9 octobre 2017, dans les salons de l’hôtel de Ville, dans le cadre des réunions du Club Entreprendre, réseau de dirigeants animé par la Ville. Puisque c’est la semaine du handicap,

GEIQ emploi et Handicap : une passerelle qui facilite et optimise l’intégration des personnes handicapées dans l’entreprise.

Si les salariés d’Alliance Emploi ont pour vocation de rester dans le vivier, le GEIQ Emploi et Handicap se positionne, lui, comme révélateur et accompagnateur de compétences puisées auprès des personnes souffrant d’un handicap.

François DELANNOY, directeur du GEIQ Emploi et Handicap :

« Depuis 17 ans, nous permettons aux entreprises adhérentes d’intégrer des personnes en situation de handicap. Nous sélectionnons des candidats, les recrutons, les formons à un métier au sein de l’entreprise via un contrat en alternance. L’entreprise réduit ainsi sa contribution à l’AGEFIPH mais cet aspect financier, s’il est important, s’avère au final, accessoire. En effet, la venue d’une personne handicapée modifie l’ambiance générale du travail et l’enrichit. A l’issue du contrat de qualification, le salarié est armé pour décrocher un travail à l’extérieur. Il n’a donc pas pour vocation de rester au sein du groupement d’employeurs, contrairement aux groupements.  Il arrive cependant que les entreprises adhérentes, satisfaites du travail, souhaitent l’embaucher.  A l’issue de cette expérience qui dure entre 6 mois et deux ans, 69 % des candidats trouvent un emploi durable ce qui est vraiment encourageant. J’oubliais de préciser que nos candidats ne travaillent que dans une seule entreprise. 

 

Pour conforter ses propos, Jean-François DESSEAUX, chargé du recrutement au CGI, groupe bancaire de plus de 700 salariés, établi à Marcq-en-Baroeul, témoigne :

« Notre société est fortement tournée vers le monde du handicap, vers la responsabilité sociale et environnementale. La bonne volonté ne suffit pas pour intégrer des personnes en handicap. C’est souvent long et compliqué.  Nous avons pris contact avec le GEIQ qui nous a apporté une solution bienveillante et efficace.  Tout a été mis en place par cette association, depuis le repérage des candidats, leur formation, la mise en place physique du poste. Grâce à cette intervention, nous comptons aujourd’hui 6,83 % de personnes handicapées dans notre siège contre 3,5 % en 2013. Une vraie chance pour tous : pour notre entreprise qui s’attache des compétences nouvelles, pour l’esprit de groupe de nos salariés, encore plus solidaires et pour les nouveaux venus, parfaitement intégrés. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris