×
espace citoyensEspace citoyens
e servicesE-services
billetterieBilletterie
iconeTravauxTravaux
oieFerme aux Oies
iconecinemaCinéma
nageurPiscine
iconelivreMédiathèque
iconeTheatreSorties

Accès Direct  Accès Direct  

actu pano3

L'actualité



Le Maire de Marcq-en-Baroeul et Vice-Président de la métropole européenne de Lille, Bernard GÉRARD, a évoqué les grands projets en cours et à venir lors de sa conférence de presse de rentrée qui s’est tenue ce jeudi 7 septembre. 

Voici un résumé de son intervention qui sera détaillée dans le prochain magazine Images de Marcq, distribué dès le 27 septembre.

 

Conférence de presse de rentrée de Bernard Gérard

SUPPRESSION DE LA TAXE D’HABITATION

« Sommes-nous au début de la fin de l’autonomie financière des collectivités territoriales avec notamment la suppression de la taxe d’habitation ?

A Marcq, sur un budget de 50 millions d’euros, la taxe d’habitation représente 15 millions. »

 

CONTRATS AIDÉS

« La fin brutale des contrats aidés est incompréhensible ».

La Ville emploie 44 CUI (Contrat Unique d’Insertion), qui ont souvent plus de 50 ans.

« Ces contrats redonnent du travail et de la dignité à des personnes (chômeurs de longue durée, travailleurs handicapées, seniors…) qui bien souvent ne retrouveront pas d’emploi ailleurs ».

 

POLITIQUE / MANDAT MUNICIPAL 

« Je m’occupe des Marcquois et de mes dossiers, c’est ce qui m’intéresse. La vie publique n’est ni morale, ni immorale, elle est l’usage qu’on en fait. Il faut entretenir la démocratie et la défendre »

 

LES EQUIPEMENTS STRUCTURANTS POUR LA VILLE ET SES HABITANTS

  • Le nouvel espace Serge Charles dont l’extension de 230m2 est terminée. L’inauguration aura lieu le 24 septembre prochain.
  • Le pôle culturel Doumer. « Nous avons engagé une réflexion globale pour accompagner la mutation du quartier du Pont avec le pôle culturel Doumer (un cinéma trois salles, une salle polyvalente et une salle de répétition) et la future requalification urbaine en lien avec la Mel ».
  • L’espace Saint-Joseph: « Nous allons avoir notre  « jardin Minorelle » à Marcq ». Une salle d’exposition avec une cour couverte pour y mener de nombreuses activités (mini-concert, jeux, ateliers…) ;

 

UNE AMBITION RÉ-AFFIRMÉE POUR LA PETITE-ENFANCE

On compte plus de 1 100 offres d’accueils, tous modes de gardes confondus, sur Marcq, « mais nous voulons aller plus loin », avec quelques nouveautés :

  • Une micro-crèche Les Sens en Eveil, allée des Charmes, qui propose 10 berceaux
  • Un espace multi-accueil labellisé crèche à vocation d’insertion professionnelle vient d’ouvrir au Centre Social et Culturel
  • Une nouvelle crèche municipale de 34 places dans le quartier du Buisson. Début des travaux : 2nd semestre 2018 ;

 

DES STRUCTURES QUI S’ADAPTENT AUX BESOINS DES AINES

  • Deux structures soutenues financièrement par la Ville évoluent : les Provinces du Nord avec l’extension de l’unité Alzheimer; la résidence Paul Cordonnier avec des travaux d’isolation. Un projet de résidence service pour personnes âgées, mené par Domitys, verra le jour rue du Collège.

 

LA VILLE ACCOMPAGNE LES JEUNES

  • Une bourse d’aide au financement du permis ou d’un stage BAFA ainsi qu’une bourse pour aider les familles en difficulté à payer les séjours linguistiques des collégiens marcquois.

 

UNE DÉMARCHE POUR LA MOBILITÉ : LA PRIME VÉLO

Plus de 600 vélos ont été achetés par les Marcquois grâce notamment au dispositif d’aide de la prime vélo, valable jusqu’au 31 décembre 2017.

C’est la première étape d’un plan mobilité comprenant « une politique de promotion du vélo dans la ville ».

 

BRIQUETERIE : UNE MOBILISATION FORTE AVEC CUISINE MODE D’EMPLOI(S)

Ce projet vise à former à la restauration, la boulangerie et au service en salle toutes les personnes en recherche d’emploi et de formation qualifiante.

En 12 semaines, Cuisine Mode d’Emploi(s), projet porté par Thierry Marx, en lien avec la Ville, l’Epareca et avec l’appui de la Chambre des Métiers, assure à une centaine de personnes par an une formation diplômante dans un secteur d’activité recherché.

Le projet est en cours de montage financier. La structure sera installée rue Berlioz.

 

UN CHANTIER MÉTROPOLITAIN : LE RÉSEAU DE CHALEUR

C’est un chantier d’envergure mené par la MEL. La chaleur est produite par le centre de valorisation des déchets situé à Halluin sera récupéré pour alimenter les réseaux de chaleur de Lille – Roubaix – Tourcoing.

Ce réseau de chaleur, reliant Halluin à Lille, passera par Marcq.

Il verra le jour dans le courant du premier semestre 2018.

Le nouveau réseau arrivera de la rue de la Marne, puis rue du Quesne, de Lattre de Tassigny, rue de la Reine Astrid et rue Calmette.

Le réseau traversera, dans la mesure du possible, le maximum d’espaces verts pour pénaliser le moins possible les Marcquois.

 

Ce résumé sera développé dans le prochain magazine Images de Marcq, distribué dès le 27 septembre.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris